Quel est le salaire d’un Business Developer ?

Business Developer, Account Manager ou Sales ?

Ces métiers sont en forte croissance et vous êtes de plus en plus nombreux à souhaiter les rejoindre. Cet article vous aidera à mieux comprendre le calcul des rémunérations pour les postes de Business Developer, Account Manager ou Sales. On retrouve généralement les intitulés de mission suivants ⤵️:

 
ablwsk-humind-0210.jpg
 
  • Sales Development Representative (SDR) : création et qualification d’opportunités, profil junior

  • Business Development Representative (BDR) : chasse, conquête de nouveaux clients

  • Business Developer : rôle généraliste - les missions sont très différentes selon les sociétés

  • Sales ou Account Executive : qualification avancée, négociation et closing ; chasse grands comptes régulièrement

  • Account Manager : fidélisation - développement des comptes existants

  • Customer Success Manager : gérer l’expérience client et la rétention

Vous l’avez compris, chacun de ces postes a sa propre grille de salaire. Ce dernier va donc varier selon le poste mais il faut aussi prendre en compte d’autres éléments. ✍️ Vous souhaitez des éclaircissements sur les intitulés de poste ? Découvrez cet article qui détaille le lexique Sales & Business Development et les missions associées à chaque rôle.

DE QUOI LE SALAIRE DÉPEND-IL ?

D’abord, de la maturité de l’entreprise : une startup early stage (jeune) ne rémunérera pas ses Business Developers de la même manière qu’une startup ayant levé des dizaines de millions d’euros. Une levée de fonds récente met aussi le management sous pression pour recruter de nouveaux profils et autorise une marge de négociation plus élevée 💳.

L’industrie ensuite, aussi appelé secteur d’activité : dans certaines industries, les salaires sont globalement plus élevés. Les secteurs de la cybersécurité ou de l’Internet des objets sont par exemple en pleine expansion depuis plusieurs années. Travailler dans ces secteurs fait appel à des compétences plus pointues que dans d’autres industries. Vous y serez mieux rémunéré.

Le niveau de hiérarchie et d’ancienneté ont bien sûr aussi leur importance. Un Account Manager qui vient de rejoindre l’entreprise sera moins bien rémunéré que son collègue Key Account Manager (en charge des clients stratégiques les plus importants), présent depuis plus longtemps. 

De même, votre salaire dépendra en bonne partie de votre performance 📈. En effet, le salaire est divisé entre rémunération fixe et variable :

  • Le fixe sera reçu chaque mois, quoi qu’il arrive

  • Le variable dépendra de votre performance : elle peut être comptabilisée à partir du chiffre d’affaire apporté à l’entreprise, de la marge, du nombre de clients signés ou du nombre de leads (prospects) qualifiés transmis… Ce variable peut être calculé au mois, au trimestre, voire tous les 6 mois.

Tout dépend du rôle de l’employé et de la décision de l’entreprise. La somme du salaire fixe et du salaire variable est d’ailleurs appelée le “package” 💰. Retenez ce mot !

 
ablwsk-humind-9930.jpg
 

ET CONCRÈTEMENT, QU’EST-CE QUE ÇA DONNE ?

On y arrive 👍. Voici les packages que nous avons l’occasion d’observer sur le marché :

  • SDR : 32 - 50 k€ de package - fixe souvent compris entre 26 k€ et 36 k€

  • BDR : 34 - 60 k€ de package - fixe souvent compris entre 32 k€ et 45 k€

  • Business Developer : 35 - 60 k€ de package - fixe souvent compris entre 26 k€ et 45 k€

  • Account Executive : 45 - 100 k€ de package - fixe souvent supérieur à 40 k€

  • Account Manager : 40 - 70 k€ de package - fixe souvent compris entre 32 k€ et 45 k€

  • Customer Success Manager : 34 - 50 k€ de package - fixe souvent compris entre 28 k€ et 45 k€

Bien entendu, ces montants sont indiqués ici à titre informatif et ne représentent qu’une moyenne de ces salaires.

On retrouve aussi souvent des “boosters” dans la partie variable du salaire : par exemple, pour un Business Developer, les 5 premiers clients signés chaque mois vont rapporter chacun 500 € de variable. À partir du 6e client rapporté, vous allez gagner 800 € par client supplémentaire. L’objectif ? Vous inciter à aller chercher les 6e, 7e ou 8e nouveaux clients 🚀.

Posez les bonnes questions en entretien pour comprendre le plan de rémunération de l’entreprise, ses évolutions futures ainsi que la part des employé atteignant 50%, 80%, 100% de leurs objectifs 📊. N’hésitez pas à poser la question à plusieurs personnes différentes ! Un variable déplafonné ne signifie pas grand chose en soi.

Bonne chance pour vos prochains entretiens et votre négociation 💪!


Envie de découvrir le programme de notre formation en Sales & Business Development ?

Sami Hadj-Chaouch